Fernand • Flausch

Très belle sculpture d'un artiste de coeur, un artiste liégeois, un artiste hors-norme: Fernand Flausch. 

Rond, plaques de plâtre et plexi luminescent, ce sont les éléments qui occupent le premier plan. Cette technique mixte cache au second plan un dessin d'une femme se déshabillant. Coudes pliés, vêtement passant au-dessus du corps, le geste ne trompe pas. Un néon vient illuminer l'ensemble et les couleurs sont fantasques.

Dès la fin des années 1960, cet artiste formé à l’Académie des Beaux-Arts de Liège s’impose par une originalité et une imagination multiforme. S’inscrivant dans la lignée d’un « Néo Pop Art », il décline et détourne les médias de communication de son temps, de la bande dessinée à la vidéo, des jouets d’enfants aux flippers, se faisant tour à tour sérigraphe, dessinateur, designer, peintre, sculpteur, voire créateur de mobilier urbain, en utilisant tout type de supports, les plus originaux les uns que les autres. Repéré par l’Association pour le Progrès intellectuel et artistique de la Wallonie, il présente une de ses premières expositions au Musée du Fer en 1972. L’année suivante, le grand prix de la Biennale de Sao Paulo (avec Folon) lui assure une renommée qui déborde rapidement le pays de Liège, suscitant la curiosité tant en Europe qu’en Asie avec une œuvre résolument contemporaine. Identifié en région liégeoise par la présence sur le site du Sart Tilman d’une Cadillac noire enfoncée dans un cube de béton et intitulée La Mort de l’Automobile (1980), Fernand Flausch provoque et ironise, suscitant réflexions et réactions. Nul ne peut rester indifférent face à ses facéties colorées, exubérantes, résolument assumées, qui parviennent parfois à poser des questions sérieuses sur le devenir du monde, mais toujours avec le sourire.

Bibliographie: Freddy JORIS, Natalie ARCHAMBEAU (dir.), Wallonie. Atouts et références d’une région, Namur, 2005

La Wallonie. Le Pays et les Hommes. Lettres - arts - culture, t. III, p. 326

Jean HOUSEN, http://culture.ulg.ac.be/jcms/prod_1339978/fernand-flausch-vient-de-nous... (s.v. juillet 2013)

 

Le coup de ♡ d'Aurore 
 Artiste liégeois polyvalent, Fernand Flausch (1948-2013) est issu de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège pour laquelle il fut, entre autres, professeur de sérigraphie. Dès ses premières réalisations, Flausch a pratiqué un actif décloisonnement des genres artistiques (bande dessinée, peinture, néon…). Il a également favorisé l’insertion d’œuvres dans notre environnement quotidien (la sculpture monumentale « La Mort de l’automobile » au Musée en Plein Air du Sart-Tilman), la création de mobilier urbain (notamment celui de la place Saint-Lambert à Liège), la réalisation des néons et du vitrail du cinéma Churchill, ou encore la réalisation de fresques en plexi lumineux à la station de métro Ribaucourt à Bruxelles.

On retrouve dans cette oeuvre au diamètre impressionnant tous les médiums préconisés par Flausch tout au long de sa carrière. 

Rue Grandgagnage à Liège, il était installé dans ces énormes ateliers où l'inspiration ne pouvait lui manquer. Aujourd'hui, c'est Emmanuelle Alexandre, peintre et fille du peintre Emile Alexandre,  qui occupe les ateliers lumineux de l'artiste Flausch. 

Je vous un énorme amour pour les artistes de ma ville et surtout pour Flausch qui a fait partie de mon quotidien il y a quelques années. 

En allant étudier au Blanc-Gravier au Sart-Tilman, je passais régulièrement devant "la mort de l'Automobile". De quoi conserver de bons souvenirs. 

Informations.

Dimension Diamètre 120cm 
Info  Fernand Flausch 
Provenance Liège
Condition Excellent état 
Prix €Vendu

logo_foot

Expertises & estimations. Patrimoine mobilier
et objets d’art.

UNIQUEMENT SUR RDV 


5, rue de Chestret
4000 Liège — Belgique

Mobile +32 471.87.73.05
Mail aurore@chertret5.be
Instagram @auroremorisse_officiel